Rencontre internationale sur le climat : l’initiative AAA porte l’agriculture au premier plan à la COP22

cop22La 22ème conférence des Parties qui s’est déroulée à Marrakech au Maroc a permis de faire un grand pas sur les questions d’adaptation de l’agriculture africaine face aux variations climatiques. Lors de cette rencontre internationale sur le climat, l’Initiative Adaptation de l’Agriculture Africaine (AAA), portée par 27 pays a œuvré pour hisser l’agriculture au premier plan des négociations.

Pendant que le réchauffement climatique avec les variations du climat influence négativement les rendements agricoles, il urge de baliser le terrain pour vraiment redonner espoir aux producteurs, afin de lutter contre l’insécurité alimentaire. A la COP22 qui s’est déroulée du 7 au 18 novembre 2016, l’initiative AAA, a agi entre autres sur deux volets. Il s’agit du volet Négociations, pour mettre l’Adaptation de l’Agriculture Africaine au cœur des enjeux des COP et obtenir une répartition équitable des fonds climat entre adaptation et atténuation. Le volet Solutions, pour promouvoir et favoriser la mise en œuvre de projets concrets et innovants en matière de gestion des sols, de maîtrise de l’eau agricole, de gestion des risques climatiques et de renforcement des capacités et solutions de financement.

La COP22 qui a mobilisé tous les pays du monde, a été l’occasion pour faire connaitre l’initiative. Ce qui a motivé l’aménagement d’un espace d’exposition dédié aux réalités déjà en marche, à travers les projets agricoles soutenus par l’initiative AAA. Dans cet espace, les visiteurs ont découvert les enjeux de l’Adaptation de l’Agriculture Africaine et les projets soutenus par l’initiative, via un parcours immersif et pédagogique.

« Il est heureux de noter que l’initiative AAA lancée par Sa Majesté le Roi du Maroc constitue le cadre d’action adéquat. Le transfert de technologie, la recherche agricole et la mise en place des financements nécessaires constituent des actions que nous avons collectivement l’obligation d’engager dès maintenant ». A confié Patrice Talon, Président de la République du Bénin, lors de son adresse à ses pairs à la COP22. M. Talon a ajouté que « le Bénin se propose de promouvoir et d’abriter un centre international de recherche pour répondre concrètement aux effets néfastes des changements climatiques sur l’agriculture en Afrique en lien avec l’Institut International pour l’Agriculture Tropicale ». C’est l’annonce d’un signal fort pour un meilleur avenir de l’initiative.

Cette initiative faut-il le préciser, peut compter pour son déploiement, sur la grande dynamique que connaît la coopération sud-sud aujourd’hui et le rapprochement entre Etats africains, dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI a fait une priorité. Il déclare à propos de la COP22 : « l’Afrique, si longtemps négligée, est devenue incontournable. L’ère où elle n’était qu’un objet dans les relations internationales est révolue ».

Par Patrice SOGLO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s