Nature tropicale Ong: 20 ans de promotion et de conservation de la biodiversité

En 20 ans d’exercices et de luttes au Bénin, Nature Tropicales Ong a énormément contribué à la sauvegarde de l’environnement et à la conservation de la biodiversité. De 1995 à 2016, Joséa Dossou-Bodjrènou, Directeur de Nature Tropicale Ong commémore les deux décennies d’existence de cette organisation non gouvernementale. Occasion pour lui et son équipe de faire bilan et de s‘engager de nouveau pour la suite du combat en faveur de l’environnement au Bénin. De ces propos à l’entame de cette initiative en 1996, certains se moquaient de lui. Mais aujourd’hui à l’en croire, il est fier d’avoir contribué à la sauvegarde de l’environnement sur plusieurs plans. Les témoignages recueillis le vendredi 22 janvier 2015 au siège de l’Ong à Akpakpa, ont mieux édifié sur le parcours de cette Ong en 20 ans.Nature tropicale

Dès la création de cette Ong, sa mission est de promouvoir la conservation de l’utilisation rationnelle de la diversité biologique à travers l’information, l’éducation et la sensibilisation des différents acteurs et surtout de la jeunesse.

Depuis 1996, de sources proches de Nature Tropivale, l’Ong gère un Muséum des sciences naturelles, le seul dans la sous-région ouest africaine présentant des aquariums, des animaux empaillés, des collections d’insectes et de production audiovisuels, et spécialisé dans l’éducation environnementale des communautés locales pour la connaissance et la gestion durables des écosystèmes et de la diversité biologique.

Nature tropicale Ong contribue également à la conservation du public sur la bonne gestion et une meilleure protection de l’environnement, et suscite chez les jeunes la passion pour la nature.

Elle œuvre pour des projets de promotion de l’agriculture durable à la gestion en lien avec la protection des dernières populations de lamantin d’Afrique dans la vallée de l’Ouémé au nom du Bénin.

Nature tropicale assure la coordination du forum biodiversité du Bénin. C’est un groupe de travail de spécialistes de la biodiversité et du programme Ecosystèm alliance, soutenu par le comité Néerlandais de l’Uicn-Pays-Bas, Both Ends et Wetlands International.

Ce groupe a interpellé les autorités béninoise à divers niveaux surtout celles du ministère de l’environnement quand les éléphants et les hippopotames du parc de la Pendjari situé au nord du Bénin étaient massacrés. L’appel de l’Ong n’était pas tombé dans les oreilles de sourd. Ce qu’on déplore est que les actions engagés pour protéger les animaux n’ont pas été pérennisées. La faune sauvage continue de faire objet de massacre. Le combat que mène cette Ong avec d’autres structures de la place se poursuit. Joséa Dossou-Bodjrènou, Directeur de Nature Tropicale Ong, selon ses propos, prend l’engagement de poursuive le combat. Il profite de la commémoration des 20 ans de l’Ong qu’il dirige, pour lancer un appel à tous ceux qui se sentent concerner par la chose environnementale de se joindre à lui.

Par Patrice SOGLO

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s