Gestion des ressources de l’environnement : Gbif-Bénin œuvre pour la conservation durable de la biodiversité

Le réseau Gbif-Bénin organise un atelier d’information et de formation sur la mobilisation des données de la biodiversité pour la conservation et la gestion des ressources naturelles du Bénin. La rencontre a démarré hier à l’hôtel Pantagruel à Cotonou et prend fin demain jeudi 14 mai 2015.

 

Informer et sensibiliser les chefs d’institution, les décideurs politiques, les présidents des organisations non gouvernementales et autres personnes impliquées dans la gestion de la biodiversité, sur la nécessité de soutenir les efforts de mobilisation des données de la biodiversité entrepris par le Gbif-Bénin, et de contribuer à la conservation de la biodiversité du Bénin. Tel est l’objectif de l’atelier qui se déroule du 12 au 14 mai dans les locaux de l’hôtel Pantagruel à Cotonou. Plusieurs communications sont prévues pour informer les participants sur les méthodes de collecte des données sur la biodiversité, et sur la nécessité œuvrer pour leur conservation. Lors de l’ouverture des travaux, le Prof Joseph Hounhouigan, Doyen de la faculté des sciences agronomiques, est revenu sur les services que rend la biodiversité à l’humanité. Dans son adresse aux participants, il leur a fait savoir que la biodiversité est au centre d’importants services. Citant quelques-uns, il a indexé le service de régulation du climat, les services culturels et culturels. Malheureusement déplore-t-il, la biodiversité est menacée par la surexploitation des ressources, la dégradation des habitats, la pollution et les changements climatiques. Au regard de ces faits, il urge de penser la conservation de ces ressources naturelles pour le développement durable. La création du réseau Gbif, a-t-il fait remarquer, a permis la mise au point des stratégies de conservation de la biodiversité et de la pérennisation de ses biens et services pour la survie de l’humanité. Insistant sur le rôle que joue la biodiversité, le Colonel Emmanuel Toni, représentant du Directeur des forêts et des ressources naturelles, est revenu sur la conservation de la biodiversité pour un développement durable.

Il faut signaler que grâce aux efforts de Gbif-Bénin, des données d’occurrence sont publiées et rendues disponibles sur le site du Gbif et du Gbif-Bénin. Ces données qui envoisinent 200.000 sont publiées par 133 fournisseurs de par le monde. Le Gbif compte 54 pays et 39 organisations internationales sont membres.

Par Patrice SOGLO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s